Arrêter de fumer par l 'Hypnose

L’OMS estime que l’usage du tabac tue 5 millions de personnes chaque année dans le monde (deuxième cause de décès).
Ce chiffre atteindra 10 millions de morts par an en 2030, dont 70% seront dans les pays en développement.
Plus que positifs, les bénéfices liés à l’arrêt du tabac sont alléchants et (si vérifiés) assez convaincants. 
Disparition de la nicotine de votre corps en 5 jours, retour du gout en 1 semaine, diminution de moitié des risques cardiaques en 12 mois ou de la quasi-totalité des risques vasculaires en 5 ans. 
Et si la santé ne vous convainc pas assez, il y a aussi une belle économie de 4000 € à faire en un an (en moyenne). C 'est pas négligeable, non ?!

VOTRE CONSCIENT VEUT ARRÊTER DE FUMER

C'est la partie de vous qui lit en ce moment ce texte.
C'est cette partie de vous qui gère péniblement plusieurs informations à la fois.
Celle qui est attentive à la situation présente.
Celle qui sait que FUMER EST MAL,
 tout le monde sait cela n'est ce pas ?
Son travail reste cependant limité : essayez par exemple de penser à votre dernière liste de courses, tout en comptant à rebours à partir de 100 , et en repensant à ce que quelqu'un vous a dit lors de votre dernière conversation  ...
Compliqué non ? bon,  je pense que vous avez compris...
Votre Conscient est limité ! Et pourtant c'est lui qui gère votre volonté ! C'est à dire que c'est en vous appuyant sur lui, que vous essayez de tenir péniblement quelques temps sans fumer...

ET VOTRE INCONSCIENT QUI PENSE QUE FUMER EST BON POUR VOUS

Il s'agit de cette partie de votre cerveau qui gère près de 95% de votre fonctionnement. Imaginez un super ordinateur capable de faire simultanément, bouger tous les muscles de votre corps, respirer, entendre, voir, parler, tout en régulant votre température corporelle, en faisant fonctionner vos organes internes, pousser vos ongles et cheveux etc... Impressionnant n'est ce pas ?
Et en prime, voici sa plus grande qualité : IL EST BIENVAILLANT ET NE VOUS VEUT QUE DU BIEN !
Par contre il va au plus simple :
  1. Il a appris que la cigarette vous calme
  2. Il a appris que la cigarette vous aide à vous concentrer
  3. Il a appris que la cigarette coupe la faim et vous empêche de grossir
  4. Il a appris que la cigarette vous permet de faire des pauses dans votre journée
  5. Il a appris que la cigarette vous permet de tromper l'ennui
  6. Il a appris que la cigarette vous permet de vous retrouver entre amis, c'est convivial

ALORS COMMENT EXPLIQUER À VOTRE INCONSCIENT QUE FINALEMENT À VOULOIR VOTRE BIEN, IL EST EN TRAIN DE VOUS TUER LENTEMENT ?
TOUT SIMPLEMENT EN CONSULTANT UN HYPNOTHÉRAPEUTE QUI VA EXPLIQUER À VOTRE INCONSCIENT POURQUOI STOPPER LE TABAC
BIEN ENTENDU POUR STOPPER LE TABAC ...
MA MÉTHODE NE MARCHERA SUR VOUS QUE SI VOUS AVEZ VRAIMENT ENVIE D'ARRÊTER DE FUMER.
Si vous êtes heureux de fumer et que vous n'avez pas vraiment envie d'arrêter de fumer, ce n'est pas la peine de me contacter.
Par contre, si vous avez envie d'arrêter de fumer, ma méthode vous le permettra.
Arrêter de fumer n'est pas une mince affaire. La cigarette entraîne une dépendance dont il est difficile de se débarrasser car elle est à la fois physique, psychique et comportementale.
Faisons le point sur ces différents types de dépendance.  
  • Le test de Fagertström va déterminer votre degré de dépendance physique
  • Le test de Horn évalue quant à lui la dépendance psychique
  • Le test de Demaria se concentre sur votre motivation, pour mieux évaluer vos chance de réussir votre sevrage.

  • Ok faisons le point !
  • Les trois types de dépendance au tabac 
  • Vous avez décidé d'arrêter, bravo ! Mais vous le savez, ce ne sera pas tous les jours facile.
  • Trois dépendances à vaincre : physique, psychique et comportementale. Chacune de ces dépendances va faire l'objet d'un sevrage spécifique.
  • La dépendance physique est la principale cause de problèmes. Elle est due à la nicotine contenue dans le tabac. Cette substance se fixe sur des récepteurs du système nerveux, notamment dans le cerveau. C'est elle qui provoque les effets euphorisants et stimulants liés à la cigarette. Le corps s'habitue à recevoir sa dose de nicotine et sa disparition entraîne un état de manque se traduisant par une nervosité, une irritabilité, une agitation… Parallèlement, la nicotine agit en augmentant les dépenses caloriques et en réduisant l'appétit. Le sevrage entraîne alors le risque, souvent redouté, de prise de poids. Sachez que tous les fumeurs ne sont pas dépendants de la nicotine et qu'il existe différents degrés. Attention toutefois, le nombre de cigarettes fumées ne traduit pas forcément la dépendance. Il vaut mieux consulter un médecin pour tester sa dépendance physique.
  • La dépendance psychique est liée en fait aux différents plaisirs que l'on peut trouver à fumer : sensation de détente, de satisfaction, de stimulation intellectuelle… La cigarette va également être appréciée pour ses effets tranquillisants et antidépresseurs (lutte contre le stress et les baisses de moral). La dépendance psychique se traduit alors par le besoin de garder ou de retrouver ces sensations.
  • Enfin, la dépendance comportementale , l'une des plus fortes. Le fumeur est conditionné à allumer des cigarettes. Deux mécanismes sont responsables de cette dépendance. Le premier est un renforcement positif : lorsque la personne fume, elle éprouve du plaisir qui renforce l'envie de prendre une cigarette. Lorsque le fumeur s'arrête quelque temps, il éprouve un manque qui va renforcer de manière négative cette envie. Il finit par être conditionné à fumer de manière régulière. Cette dépendance apparaît dès que l'on consomme plus de 5 à 6 cigarettes par jour. Elle peut aussi être due à l'environnement, certaines personnes, certains lieux suscitent l'envie de fumer. 
  •  Arrêter de fumer est souvent une décision qui se prend en quatre étape 
  • La pré-intention : vous envisagez d'arrêter de fumer, mais vous êtes encore indécis, vous pesez le pour et le contre; 
  • L'intention : la décision se précise, vous commencez à vous interroger sur votre motivation, vos chances de réussite...; 
  • La préparation au sevrage : vous avez pris la décision, fait des recherches, des démarches et vous préparez votre arrêt : achat de substituts nicotiniques  consultation en tabacologie, mise au point de stratégies pour faire face aux situations à risque..;
  • L'arrêt : le moment est arrivé, vous entamez le sevrage. Que vous ayez choisi de le faire  , avec l'aide  d'un Hypnothérapeute ,d'un tabacologue, de substituts nicotiniques... votre motivation est votre principal allié pour tenir dans les moments difficiles mais vous allez aussi avoir besoin de soutien qu'il vienne de vos proches, de professionnels de santé...   
  • Ensuite, il y a la phase dite de maintenance : l'ex-fumeur doit alors tenir le coup.  si vous rechutez , ne soyez pas trop sévère envers vous-même. En moyenne, un fumeur fait 4 tentatives sérieuses avant d'arrêter définitivement.